Gatsby le magnifique

Publié le par Ilse

Mes lectures GatsbyEn 1922, Nick Carraway, issu d’une riche famille, part s’installer sur la côte est des Etats-Unis, près de New York, pour y terminer ses études dans le marché obligataire. Il y retrouve une arrière petite cousine et son mari, Daisy et Tom Buchanan. Tous deux vivent dans une grande villa sur le côté opposé de la ville avec leur petite fille. Il y rencontre également une championne de golf, Miss Jordan Baker.

 

Son plus proche voisin n’est autre que le mystérieux Jay Gatsby, richissime propriétaire d’une somptueuse villa où s’y déroulent quotidiennement de grandes fêtes. Toute la « bonne » société s’y retrouve et s’amuse. Gatsby est plein de secrets mais séduisant et se lie d’amitié avec Nick. Il tente également de reconquérir son amour perdu en la personne de Daisy.


L’auteur/narrateur est quelqu’un de sceptique, qui à priori déteste le monde des nantis, mais il aura une autre opinion de Gatsby.


Ce que j’en pense : Je n’avais encore jamais rien lu de Francis Scott Fitzgerald. C’est un livre plein de charme, de dialogues gais, légers, des personnages frivoles ou colériques. On se met à la place de l’auteur/narrateur qui observe tout ce beau monde, devient un peu leur confident mais garde ses distances. On s’observe, on dit des choses alors que l’on pense le contraire, les sourires en disent long, c’est une bonne satire ou analyse de la société de l’époque et d’autant plus épicée qu’il s’agit de la classe la plus riche qui soit. Malgré cela, tous ces gens semblent bien paumés, ils ne s’imposent aucune limite. Quant à Gatsby il est séduisant parce qu’il montre ses limites, l’argent ne fait pas tout.


Attention, nous sommes dans les années 20 (avant la crise de 29 !). Je ne dirai pas la même chose si ça se passait aujourd’hui.

 

Quelques mots sur l’auteur : Francis Scott Fitzgerald.

 

Lorsqu’il naît, ses deux sœurs aînées viennent de décéder. Cet évènement tragique déterminera certainement son besoin de devenir écrivain. Il s’engage dans l’armée durant la première guerre mondiale et devient sous-lieutenant. Il se marie avec Zelda Sayre.


Son premier roman, l’Envers du paradis paraît en 1920 et connaît un grand succès.  Gatsby le magnifique sera son premier grand roman, dont il fait lire le manuscrit à un certain Ernest Hemingway… Mais le succès ne sera pas au rendez-vous. Il vit de ses nouvelles publiées dans les journaux de l’époque. Comme la plupart des artistes, son génie ne sera reconnu qu'après sa mort.

 

Extraits :

 

§ La traversée du pont, les rayons du soleil visibles entre les poutrelles scintillant sur les voitures qui passent, la ville élevant au-delà de l’East River ses masses blanches et ses pains de sucre, tous issus d’un désir et conçus par la grâce d’un argent inodore. Quand on voit la ville du pont de Queensboro, on croit toujours la voir pour la première fois, dans sa première et folle promesse de nous livrer tout le mystère et toute la beauté du monde.

 

 

§ A notre table, les convives étaient plus ivres qu’ailleurs. C’était ma faute – Gatsby avait été appelé au téléphone, et je m’étais bien amusé avec ces mêmes gens seulement quinze jours plus tôt. Mais ce qui m’avait alors amusé pourrissait aujourd’hui au contact de l’air.

 

 

§ « Elle vous plaît, cette expression, hein ? dit Tom sèchement.

Quelle expression ?

Cette façon de dire « cher ami ». Où est-ce que vous avez appris ça ?

Voyons, Tom, fit Daisy en se détournant du miroir, si tu es décidé à faire des remarques personnelles déplaisantes, je ne resterai pas ici une minute de plus. Tu ferais mieux de téléphoner pour demander de la glace pilée pour le mint julep »

 

 

 

¨¨¨¨¨

 

Coup de coeur lecture

Publié dans Vie à Lire moderne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

My little discoveries 17/01/2011 19:57



Moi aussi j'ai lu ce livre récemment et je découvrais cet auteur! J'ai beaucoup aimé, tu peux retrouver ma critique dans mes coups de coeur lecture 2010 ;o)



Le Journal de Chrys 13/01/2011 18:15



Pas lu.