Je marche en solitaire_Mèlaaz

Publié le par Ilse

zdvVoilà une chanteuse dont on n'entend plus du tout parler. Elle a sorti un unique album que j'avais acheté à l'époque, je devais avoir 20 ans, je m'en souviens car j'étais en BTS. Meelaz, qui a notamment collaboré avec MC Solaar et d'autres rappeurs français, une très jolie femme, une jolie voix.

 

 

Une explication sur Wikipedia :

Les interprètes féminines sont largement sous-représentées dans le rap, en général perçu comme un milieu très machiste. Elles sont le plus généralement cantonnées aux confins de la variété pop ou limitées à un rôle de faire-valoir du rappeur en donnant un aspect mélodique à certains morceaux à travers un refrain chanté.

Les premières femmes à avoir eu du succès en France sont sans doute B-Side (Odéon) au milieu des années 1980 et Melaaz, cinq ans plus tard (Non, non, non, Je marche en solitaire). Mais elles sont aux limites du rap et de la chanson et ne jouissent pas d'une reconnaissance totale dans le mouvement hip-hop à la différence de Saliha qui apparait sur la première compilation de rap français rap'attitude. Dans le milieu des années 1990 des rappeuses comme B-love (sur rap'attitude 2) Sté Strausz et Princess Aniès apparurent.

Une étape importante est certainement la réussite commerciale de Diam's, artiste qui semble avoir su s'adapter aux contraintes commerciales pour toucher un large public avec un album vendu à plus de 650 000 exemplaires.

 

 

Alors, sincèrement désolée, mais je ne retrouve point les paroles, nulle part. Et j'ai très peur de mettre n'importe quoi, je ne suis pas certaine de tout comprendre. A votre imagination... 

  

 

 

 

Dans deux semaines, une autre artiste, version rap, que l'on n'entend plus...

Publié dans Vie à Archiver

Commenter cet article