La secte des Egoïstes

Publié le par Ilse

Mes lectures Schmitt

De Eric-Emmanuel Schmitt

 

 

C’est l’histoire d’un type (l’auteur-narrateur) qui se met à la recherche d’infos sur un autre type un peu philosophe sur les bords (Gaspard Languenhaert) qui avait défendu bec et ongle au XVIIIème siècle sa thèse égoïste ou plus précisément l’idée que tout ce qui l’entourait, lui y compris, n’est que immatérialité.

 

Les quelques écrits trouvés sur ce curieux personnage racontent qu’il se trouva exclu du milieu mondain parisien littéraire de l’époque ayant suscité moults critiques, moqueries et railleries en tout genre.

 

En poursuivant ses recherches, le narrateur découvre les origines hollandaises du philosophe et l’histoire d’un amour perdu… Lorsqu’il s’en remet, il se prend littéralement pour Dieu. Autour de lui on se moque, il s’en offusque…



Ce que j’en pense : le titre de ce livre m’interpelle, surtout après le post que j’ai laissé il y a plusieurs jours… Est-ce un hasard ? Le livre pose la question : sommes-nous réels ? Ou le fruit de l’imagination de quelqu’un d’autre, quelqu’un de supérieur ?

Personnellement, je suis un peu restée sur ma faim.

 

 

Extraits :

 

§ J’étais émerveillé. Ainsi un homme, un jour, dans l’histoire du monde, avait théorisé ce que j’éprouvais si souvent, ce sentiment qui m’avait gagné tout à l’heure… l’impression nauséeuse que les autres et les choses n’existaient pas… l’idée d’être la seule conscience vivante, perdue au milieu d’un univers de songes…

 

 

§ Timide, tremblante, elle demanda à son amant comment, sans corps, il pouvant tant troubler le sien, et comment, sans matière, il enflammait ainsi la sienne. Il lui expliqua brièvement que tout n’était que sensations, ce à quoi elle voulut bien se rendre, et la gagna ainsi à sa philosophie.

 

 

§ - Et il raconta quoi, l’ancêtre ? Ca alors, je n’aurais jamais cru qu’on avait un philosophe dans la famille. Il disait quoi ?

- Que la matière n’existe pas, et que le corps est immatériel. Il pensait aussi qu’il était seul au monde, et qu’il était l’auteur des choses. On a tous pensé cela un jour, non ?

 

¨¨¨¨¨

Publié dans Vie à Lire moderne

Commenter cet article