Les heures souterraines

Publié le par Ilse

Mes lectures heuresDe Delphine de Vigan.

 

Mathilde travaille et élève seule ses trois garçons. Elle est victime de harcèlement dans son travail après avoir contrarié son chef lors d'une réunion et se retrouve petit à petit sans rien à faire.

 

Thibault est médecin urgentiste. Il ne compte plus ses heures passées au volant et sa vie amoureuse est un échec.

En ce 20 mai, ils vont se rencontrer.

 

Ce que j’en pense : ce livre est difficile non pas à la lecture mais à tout ce qu’il évoque : le harcèlement au travail, l’isolement, la dépression, la « survivance ». L’auteur parle très bien du quotidien, de ce que nous vivons tous au jour le jour : les transports en commun, la pression du travail, une vie affective qui laisse à désirer… 

 

 

Extraits :

 

§ Une somme de petites choses insidieuses et ridicules, qui l’avaient isolée chaque jour davantage, parce qu’elle n’avait pas su prendre la mesure de ce qui se passait, parce qu’elle n’avait pas voulu alerter. Une somme de petites choses dont l’accumulation avait détruit son sommeil.

 

 

§ Mathilde s’est avancée dans le couloir, elle est passée devant l’open space, ils étaient tous là, Nathalie, Jean, Eric et les autres, à travers la vitre elle les a vus, absorbés, affairés, dans  un état de grande concentration, aucun d’entre eux n’a relevé la tête. Elle était devenue une ombre, impalpable, transparente. Elle n’existait plus.

 

 

§ Il en voit toutes les semaines aussi, des hommes et des femmes épuisés, dépendants des somnifères, grillés comme des ampoules, vidés comme des batteries. Des hommes et des femmes qui appellent un lundi matin, parce qu’ils ne peuvent plus.

 

 

¨¨¨¨¨

Publié dans Vie à Lire moderne

Commenter cet article

la pintade aixoise 15/11/2010 17:33



Je note, encore une ligne de plus sur ma liste de lecture qui s'allonge inexorablement alors que je travaille tellement que je n'ai plus le temps de lire !



Ilse 16/11/2010 22:11



On ne peut pas tout lire de toute façon



annick 04/11/2010 13:19



ouch, pas vraiment le genre de lecture qu'il me faut pour le moment...