Mes dernières expos photos@Paris

Publié le par Ilse

Cahun 12Tout d’abord au Jeu de Paume où a lieu actuellement une exposition consacrée à Claude Cahun. C’est une représentation assez étrange de l’artiste où elle pose la plupart du temps sur ses photos. Elle joue avec son apparence androgyne, met en scène son homosexualité. Une exposition un peu glauque j’ai trouvé. L’artiste  est présentée comme une pionnière de l’autoreprésentation et de la scénographie d’objets.

 

 

Jeu de Paume

1, place de la Concorde, Paris 8ème

Jusqu’au 25 septembre

 

 

 

 

 

   

J’ai également découvert la Fondation Henri Cartier Bresson où l’on peut actuellement découvrir des photos de Mitch Epstein sur le thème de la production d’énergie. Le titre de l’exposition, « American Power », fait à la fois allusion au pouvoir du monde politique que le pouvoir énergétique, puisqu’en anglais, le mot « power » désigne l’un comme l’autre.  Il a principalement photographié aux Etats-Unis des centrales nucléaires, thermiques, des mines à charbon, quelques barrages, des raffineries de pétrole. Que ferions-nous sans énergie ? Comment l’utiliser à bon escient ?, sont les questions que soulève son travail.

En ce qui me concerne j’ai trouvé quelques photos hors sujet comme celui d’une chaise électrique ou un couple se reposant près du Niagara, je n’ai pas compris le rapport. Les photos sont toutes prises sous le même plan.

C’est très impressionnant de voir des habitations aux pieds des grandes « cheminées » d’une centrale.

 

 

Epstein

 

Fondation Henri Cartier Besson

2 impasse Lebouis, Paris 14ème

Jusqu’au 24 juillet

 

 

 

Lieu « tendance » d’après ce que j’ai compris, le Bal, où l’on peut voir quelques photographies japonaises à des époques très différentes, la plupart en noir et blanc. Baptisée « Tokyo-e » qui signifie à la fois « vers Tokyo » et « les images de Tokyo » on y découvre trois photographes : Yukichi Watabe qui en 1958 reconstitue le parcours d’un tueur en série ; Yutaka Takanashi explorant en 1975 les vestiges de Shitamachi, quartier militaire de Tokyo ; Keizo Kitajima qui démontre l’uniformisation de notre monde après avoir sillonné entre 1975 et 1990 les grandes villes d’Okinawa, Shinjuku, New York, Berlin et Moscou.

 

Kitajima tokyo visuel-officiel-635x635

 

Le Bal

6, impasse de la Défense, Paris 18ème

Jusqu’au 21 août

 

 

 

Enfin, je termine en beauté, une très belle exposition à la Maison Européenne de la Photographie : Jane Evelyn Atwood, avec des photos noir & blanc prises entres 1976 et 2000. Six séries majeures sont présentées : les prostituées,  les enfants aveugles dans des centres de rééducation à Paris, les victimes des mines antipersonnel, les femmes en prison, Haïti, les ravages du sida et quelques autres thèmes. Attention ça secoue. Elle pose la question de l’utilité de la photo en répondant qu’il ne faut pas s’en poser, mais les prendre. Je pense qu’elle a raison car il s’agit d’une certes bien triste réalité mais qu’il faut montrer.

 

JEA

 

On y découvre également une exposition de grands noms de la photographie autour du thème de la guerre. Là aussi, des clichés éprouvants car on y redécouvre le génocide rwandais, la guerre au Kosovo, en Tchétchénie, en Irak, en Afghanistan, au Liban (ça pète quand même dans beaucoup d’endroits…).

   

Un peu plus léger : une série sur Génération de l’air faisant référence au bimensuel de l’air.

 

air

 

Des portraits brésiliens de Xavier Fourtou, que je n’ai point vus.

 

portrait brezilien

 

Enfin, quelques clichés de Xavier Lambours.

 

Lambours

 

 

 

Courez-y ! S’il y en a un à voir parmi les quatre, c’est ce dernier qu’il faut voir.

 

Tout ça à voir jusqu’au 25 septembre

Maison Européenne de la Photographie

5/7 Rue de Fourcy, Paris 4ème

 

 

Publié dans Vie de Parisienne

Commenter cet article

petite parisienne 16/07/2011 09:49



Vraiment beaucoup d'expos à voir cet été ^^ Il faut que j'aille à la maison européenne ! Mais sinon j'avoue qu'elles ne me tentent pas toutes ;-)