Mon nom est rouge - Orhan Pamuk

Publié le par Ilse

mes lectures rougeNous sommes en Turquie, au temps des sultans, soufis et autres vizirs. Un homme a été assassiné. Du fond de son puits, son âme ne trouvant pas le repos s’interroge : qui ? Dans quel but ?

Ce Monsieur travaillait au service de l’Oncle en tant qu’enlumineur, à l’élaboration d’un nouvel ouvrage commandé par le Sultan avec d’autres peintres.

 

Dans la maison de l’Oncle, sa fille Shékuré et ses deux garçons ont trouvé refuge. Celle-ci souhaite se remarier.

 

Après douze ans d’absence, réapparaît Monsieur Le Noir, venu notamment aider l’Oncle à terminer son livre et aussi, surtout, pour reconquérir sa fille jadis perdue.

 

Autour d’eux gravitent Esther, l’entremetteuse, Hayriyé, la servante, Hassan le beau-frère de Shékuré et trois peintres dont l’un d’eux est forcément l’assassin.

 

Ce que j’en ai pensé :

 

J’ai bien apprécié le début du roman : l’âme du défunt qui parle et veut savoir ce qu’il s’est passé. L’écriture d’Orhan Pamuk est originale puisqu’il se met dans la peau de tous ses personnages et parle à la première personne. Quelques animaux et la peinture elle-même ont leur mot à dire.

 

C’est un style bien particulier, très oriental avec moult détails. Comme Claire, je trouve que l’intrigue n’est pas terrible et j’ai eu du mal à m’accaparer l’histoire.

Néanmoins, j’ai trouvé agréable d’être transportée dans un tout autre univers et découvrir le monde des enlumineurs et peintres de l’époque.

 

L’importance donnée au manuscrit qui peut entraîner jusqu’au meurtre me rappelle un peu « Le nom de la Rose », en moins sombre. J’ai également trouvé un peu « bollywoodienne » les retrouvailles des deux amoureux. Les propres réflexions de Shékuré et tout le tralala autour.

 

L’écriture est un peu trop riche, trop détaillée pour moi, mais représente une vraie ode aux peintres, à l’art de l’époque. Plutôt attachant.

 

 

Quelques infos sur l’auteur : Orhan Pamuk est donc un écrivain turc né en 1952. Issu d'une famille aisée, francophile, son premier roman remporte plusieurs prix littéraires en Turquie. Il obtient le prix Nobel de littérature en 2006. Il est le "conteur d'une Turquie tiraillée entre la tradition musulmane et le modèle occidental".

 

 

Extraits :



& Etre heureux et dessiner. Je voudrais que les aimables lecteurs qui s’intéresseront à mon histoire et à mes peines retiennent ces deux choses comme premiers principes de ma vision du monde. Car il y a une époque de ma vie où j’ai connu un vrai bonheur dans cette maison, au milieu des calames, des livres et des miniatures.

 

& Ce que nous comprenons d’un livre à l’autre, d’une image à l’autre, au bout de plusieurs années, c’est qu’un grand peintre ne fait pas qu’imposer ses œuvres à nos esprits : il finit par changer tout notre paysage intérieur. Chaque image produite par son art, reproduite par notre âme, de vient pour nous, peu à peu, la mesure de la beauté du monde.  

 

& … tout cela m’a confirmé dans la foi profonde qu’il n’est pas au monde de bonheur plus intense que celui éprouvé par un maître, transmettant son art à un bel apprenti, sinon dans cette soumission, totale, presque servile, que l’apprenti voue à son maître ; et j’ai plaint sincèrement ceux qui ne peuvent comprendre cela.

 









Publié dans Vie à Lire moderne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dame skarlette 26/04/2011 21:09



J'adore la Turquie pour y avoir été 6 ou 7 fois. Il y a des choses magnifiques. Merci pour ce beau post. Bises



george 22/04/2011 18:33



je ne l'ai toujours pas commencé.... je n'arrive pas à me décider



Ilse 23/04/2011 19:39



Faut y'aller, faut y'aller ! Ou alors, tu le lis cet été...



leshumeursdeviolette 21/04/2011 21:34



C'est vrai que l'intrigue n'est pas terrible, mais c'est juste un prétexte après tout!


Et c'est vraiment dépaysant tout ça...


En même temps je suis une fana d'Istanbul, hein ;)



Ilse 22/04/2011 12:21



Je n'y suis pas encore allée, mais j'espère découvrir cette ville un jour. Il paraît que c'est superbe.



Delphine 21/04/2011 19:38



Bravo à toi. J'avoue, je ne l'ai toujours pas commencé, faut dire, je ne lis rien du tout en ce moment alors.... En tout cas, on dirait que tu as plutôt apprécié cette lecture au final !



Ilse 22/04/2011 12:22



Oui, c'était quand même intéressant à découvrir.



Le Journal de Chrys 21/04/2011 18:34



Je ne suis pas parvenue à le lire jusqu'à la fin.



Ilse 21/04/2011 19:15



Je suis plus téméraire que toi alors !  Non, mais, il fallait que j'aille quand même au bout. C'est vrai qu'il
est long ce livre.