Mea culpa

Publié le par Ilse

"Je vous assure M. le Policier, je ne fréquente que des gens bien et même si je les contrarie, pour rien au monde ils ne viendraient fracasser ma voiture en pleine nuit, beuuuuuuuuuuuuuu"

 

culpa1

 

 

Non, je ne cèderai pas au "c'est le sort qui s'acharne", parce que je me dis que ce serait trop facile. Retrouver sa bagnole un dimanche matin avec le pare-brise fendu à plusieurs endroits (j'ai dû compter trois impacts, je crois), il est vrai qu'il y a mieux comme surprise.

 

Se rendre à pied au commissariat et vous entendre dire : "mais, vous n'êtes pas venue avec votre voiture ?", alors que vous venez d'expliquer à la policière que votre pare-brise est complètement pété, que ce serait trop dangereux*, là aussi il ne faut pas avoir le sentiment d'une grosse injustice.

 

Enfin, vous entendre dire que vous devez retourner à pied auprès de votre véhicule tandis qu'une équipe de policiers courageux et pleins de bonne volonté vous rejoindront en voiture sur place pour constater les dégâts, ne pas se dire "décidément, on n'est pas aidé".

 

C'est la suite qui devient intéressante, parce que bien entendu, il n'y a que votre (ma) voiture qu'on a malmenée sur un petit parking gratuit en face d'une caserne. On me pose la question suivante : "y aurait-il quelqu'un qui vous en veut ?"

Réponse : "pas que je sache".

 

Bizarre non ?

 

Parce que pour moi c'est évident, il s'agit de la petite racaille locale qui a jeté son dévolu sur ma voiture, ni plus ni moins.

Je dois donc avoir une tête à fréquenter la racaille. C'est vrai qu'aux yeux de la police, nous sommes tous un peu coupables, non ?

 

Le comble est quand je retourne à pied au commissariat pour porter plainte cette fois et que l'on me repose cette même étrange question, que je me permet de souligner cette fois. Ca se répète à la police...

 

Conclusion ? Ma voiture étant la seule à avoir été cassée sur se petit parking, il y a forcément quelque chose de louche chez moi, voilà !  : -)

 

Mea culpa !

 

* pour info : on peut risquer sa vie en se rendant au commissariat de sa ville avec un pare-brise fracassé...

Publié dans Vie à Eprouver

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dame skarlette 10/05/2011 20:36



Complètement dingue ton histoire mais je ne suis pas étonnée. On vit dans un monde. J'espère que tout s'arrange pour toi et que ça ne va pas se reproduire. Moi aussi parfois je suis surprise des
réflexions des gens. Bises